IQPF-2020: des normes pour des plans financiers réalistes

Vous trouvez cet article utile, partagez-le !
Temps de lecture: 3 minutes

et selon les règles de l’art

Les normes de projections de l’Institut Québécois de Planification Financière (IQPF)

L’IQPF et le Conseil des normes de FP Canada (FP Canada) publient annuellement le guide «Normes d’hypothèses de projection», utilisé par les planificateurs financiers pour faire des calculs réalistes pour votre avenir financier.

Voici un sommaire de normes pour 2020 :  normes projection 2020 IQPF sommaire.pdf

Figure 1

Tel que montré à la figure 1, ces normes touchent principalement:

  • Le taux d’inflation générale
  • Les rendements des principales classes d’actifs entrant dans la composition des portefeuilles:
    • revenu fixe à court terme et revenus fixes à long terme. Il s’agit des rendements des obligations canadiennes.
    • Les actions canadiennes, les actions étrangères (américaines et pays développés de l’Europe et de l’Asie) et les marchés émergents.
  • Le taux d’emprunt appelé aussi taux d’actualisation permet notamment de tenir compte de la valeur de l’argent dans le temps. 

Deux autres éléments d’informations sont montrés :

  • Le taux de croissance du MGA (maximum des gains assurables) sert de base pour projeter la croissance des salaires avant la retraite.
  • La prime de risque est le rendement des actions versus celui des obligations: c’est le rendement additionnel des actions canadiennes comparé à celui des obligations canadiennes. C’est comme la récompense pour le risque de volatilité des actions. 

Exemple de rendements de portefeuille selon divers profils de risque

Figure 2

La figure 2 ci-dessus montre les rendements à utiliser dans les projections financières. La partie actions des portefeuilles est composée des indices d’actions canadiennes, américaines, internationales et marchés émergents.

  • Notez que ce sont les rendements AVANT LES FRAIS d’investissements appelé aussi ratio des frais de gestion (RFG).
  • Pas de lunettes roses: si vous pensez à des rendements de 7% et + pour votre plan de retraite, vous vous mentez pas à vous-même
  • Pas de valeur ajoutée: Si l’on vous parle de valeur ajoutée pour justifier des rendements plus élevés, ce n’est pas pertinent non plus.
    • Très peu de gestionnaires arrivent à surclasser leurs indices de références.
    • Ce ne sont pas toujours les mêmes d’année en année.
    • Par ailleurs, il est impossible de choisir à priori un gestionnaire qui fera mieux que les indices.

Prenons par exemple un portefeuille avec 50 % en actions, voici quelques constats:

Rendement : Son rendement avant frais est de 4,5%

Frais de gestion: les frais de 2,1% typiques des fonds communs de placement représentent 47% de vos rendements.

Une projection financière n’est pas une planification financière

Ces rendements sont utilisés pour vos projections financières. Elles occupent une place centrale dans vos finances personnelles. Confiez vos projections financières (exemple) à un planificateur financier-conseil pour avoir l’heure juste.

Les projections permettent de répondre à une foule de questions clés:

  • Assez d’argent pour ma retraite
  • Niveau d’épargne
  • Couverture d’assurance vie en vigueur
  • Quand puis-je prendre ma retraite ?
  • Puis-je acheter ce condo, ce chalet…? Suis-je protégé contre l’inflation?
  • Est-ce que je paie trop d’impôt?
  • Travailler 4 jours semaines, prendre un congé d’un an
  • Démarrer une nouvelle carrière

Les rendements: une partie seulement du puzzle

On dit souvent et avec raison qu’un plan financier est un casse-tête avec des pièces qui changent constamment. 

puzzle de planification financièrer
  • Votre planificateur financier doit faire preuve de jugement et considérer plusieurs autres paramètres critiques en plus des rendements:
    • Taux d’épargne, remplacement des revenus, taux de décaissement, longévité, volatilité, fiscalité, sources de revenus multiples, inflation, objectifs successoraux, situation familiale, santé…