Les trois réalités de la retraite les plus courantes

Les trois réalités de la retraite les plus courantes pour les baby-boomers canadiens, selon le sondage RBC

[colored_box variation= »blue »]Le chèque de paie, interaction avec les collègues, prendre du temps pour soi, voyager, choisir le moment de la retraite … qu’est-ce qui vous importe le plus ?[/colored_box]

Quelques surprises attendent les baby-boomers à l’approche de la retraite, selon le Sondage RBC sur les mythes et les réalités de la retraite 2015. En effet, les baby-boomers déjà retraités (âgés de 50 ans ou plus) ont mentionné trois réalités de la retraite qui viennent à l’encontre des attentes des préretraités :

  1. Dans une proportion de 49 %, les retraités affirment que leur chèque de paie ne leur manque pas. Cette proportion est près de deux fois supérieure à celle des préretraités qui s’attendent à ce que cet élément leur manque, une fois à la retraite (26 %). Les retraités affirment que ce qui leur manque le plus du travail, ce sont leurs interactions avec les collègues (51 %).
  2. Bien que « prendre du temps pour moi » soit la réponse de la majorité des retraités (72 %) lorsqu’on leur demande comment ils passent réellement leur temps, « voyager » arrive au premier rang des réponses d’une proportion similaire de préretraités lorsqu’on leur demande ce qu’ils « s’attendent de faire à la retraite ».
  3. Près de la moitié (43 %) des retraités n’ont pas pu choisir le moment de leur départ à la retraite. Cependant, 80 % des préretraités s’attendent à avoir ce choix. Les retraités ont mentionné plusieurs motifs les ayant amenés à quitter leur emploi avant qu’ils soient prêts à le faire, notamment pour des raisons de santé, pour agir à titre d’aidant naturel ou à la demande de l’employeur.

Document complémentaire:

La transition de la retraite mythe ou réalité