Comment avoir une «paye de retraite»?

Vous trouvez cet article utile, partagez-le !
Temps de lecture: 2 minutes

Pour vous adonner à ce qui vous importe!

Au travail, c’est simple. Vous recevez un chèque de paie régulier. Vous en réservez un montant pour vos épargnes dans divers comptes (REER, CELI, Comptant…). Ces montants sont investis dans des placements diversifiés selon votre profil de risque.

À la retraite, c’est pas mal plus compliqué. Vous devez créer votre « chèque de paie », jongler ainsi avec parfois 6 ou 7 sources de revenus et en même temps optimiser votre fiscalité sur 20 ou 30 ans. C’est le double si vous êtes en couple.

Par ailleurs, notre système fiscal ne brille pas par sa transparence et sa simplicité. Vous pourriez passer à côté des bénéfices fiscaux sans une stratégie de décaissement robuste et personnalisée.

Dans cet article, nous vous proposons quelques pistes de réflexion pour diversifier et simplifier vos revenus de retraite. Bref, pour vous créer un simple «chèque de paie de retraite».

1. Sécuriser vos dépenses essentielles  

  • Savoir que les dépenses essentielles sont payées par des revenus stables et sécuritaires et durables est source de sérénité
  • Il existe essentiellement 4 sources de revenus garantis ou peu variables : les régimes sociaux (RRQ, PSV, SRG), les régimes de pensions à prestation déterminée, les rentes viagères personnelles et la portion liquide ou peu volatile de vos placements.

2. Segmenter vos placements

  • Il est important d’inclure certains investissements offrant un potentiel de croissance pouvant vous aider à suivre l’inflation au fil des ans.
  • Une stratégie suggérée consiste à financer vos dépenses discrétionnaires (vacances, loisirs, passe-temps, cadeaux, voyage…) en fonction du rendement de vos placements. En effet, si le marché se comportait très mal, vous pouvez toujours réduire certaines de ces dépenses temporairement.
  • Compartimenter vos placements pour tenir compte de vos besoins précis de décaissement à court, moyen et long terme avec l’approche des boucliers.
  • Diversifier vos placements avec une combinaison d’actions, d’obligations et de liquidités selon votre profil de risque.
    •  Une stratégie trop conservatrice peut handicaper la croissance à long terme des actions
    • Une stratégie trop agressive peut vous exposer à un niveau de volatilité inconfortable.
  • De grâce, simplifier la gestion de vos placements pour profiter de la vie (retenues à la source, nombre de comptes, nombre de placements, automatismes…)

3. Rester flexible pour s’adapter

  • Votre plan doit s’adapter aux inévitables imprévus la vie (séparation, maladie, décès, réparation urgente, voiture, dentiste…)
  • Certains désirent conserver des actifs destinés pour un objectif précis (héritage, don…)
  • Combiner les revenus de sources multiples pour créer un flux de revenus retraite diversifiés :
    • Les retraits de votre portefeuille ne garantissent pas un revenu à vie, mais vous permettent de modifier le montant que vous retirez chaque mois.
    • Les rentes viagères (publics et privés) fournissent un revenu garanti à vie, mais sont inflexibles, sans potentiel de croissance et parfois non indexées à l’inflation.
  • Sachez que des biais comportementaux nous handicapent pour prendre les décisions pourtant rationnelles et bonnes pour nous.

4-Des revenus de retraite diversifiés

Sources de revenus à la retraite
RPA à PD = Régime de pension agréé à prestation déterminée

En conclusion

  • Pas de risque, pas de récompense
  • Surmonter l’irrationalité et vos biais comportementaux
  • Ne prenez pas plus de risques que nécessaire
  • Protégez votre niveau de vie avec la stratégie des boucliers
  • Accepter que l’incertitude existe : il arrivera toujours des choses que vous ne pouvez ni anticiper ni imaginer.