Le planificateur financier des année 2020

Vous trouvez cet article utile, partagez-le !
Temps de lecture: 3 minutes
planification finncière

Introduction

Novembre est le mois de la littératie financière. L’objectif est d’encourager les épargnants à améliorer leurs connaissances dans le domaine. Profitons-en pour découvrir la planification financière et le planificateur financier (Pl. Fin.).

La grande majorité des épargnants font aussi affaire à deux autres représentants. Ils œuvrent dans un établissement (banques, caisses) ou dans un cabinet indépendant. Il s’agit :

  • du représentant en épargne collective qui conseille et vend les produits de placement (fonds communs, CPG…);
  • du représentant en sécurité financière qui conseille et vend les produits d’assurances incluant les rentes

D’entrée de jeu, soulignons que le planificateur financier est le seul qui peut œuvrer de manière totalement autonome et sans vendre des produits financiers. C’est un aspect important pour être sûr de recevoir des conseils impartiaux.

La planification financière est pour les riches: c’est un mythe!

D’une part, le Pl. Fin peut adapter son intervention à vos besoins et vous diriger vers des ressources plus adéquates.

D’autre part, notre filet social est enviable. Cependant, il est complexe et repose sur: vos revenus admissibles (pas n’importe lesquels), votre âge, votre état civil, parfois vos possessions… Le tout se décline en une kyrielle de programmes.

J’ai rencontré des personnes aux revenus très modestes mais dont les enjeux se chiffraient à plusieurs milliers de dollars pour les raisons ci-dessus.

Une bonne planification peut vous permettre d’en tirer pas mal plus que les honoraires du planificateur en plus de la paix d’esprit. 

Qui est le planificateur financier?

C’est le professionnel formé pour analyser tous les aspects de votre patrimoine et développer un plan d’action personnalisé pour vous aider à atteindre vos objectifs.

L’institut Québécois de Planification financière (IQPF) encadre l’ensemble des compétences de ce métier. 

La planification financière intègre les connaissances dans les sept domaines suivants : aspects légaux, finances, fiscalité, placements, retraite, assurances et succession.

Les questions que vous vous posez sur votre situation actuelle et sur votre avenir financier ne sont pas simples. Elles impliquent habituellement plusieurs facteurs interreliés. Le planificateur financier vous aide à y voir clair.

Qui peut se dire planificateur financier?

Au Québec toute personne qui se dit planificateur financier ou Pl. Fin. doit satisfaire aux exigences suivantes :

  1. posséder un diplôme de l’IQPF
  2. avoir un permis d’exercice émis et être autorisé par l’Autorité des marchés financiers (AMF)

Assurez-vous que c’est bien le cas auprès de l’AMF ou de l’IQPF!

Que fera votre planificateur financier?

Sa démarche est rigoureuse et peut se résumer ainsi:

  1. Vous expliquer son rôle et convenir du mandat et du déroulement;
  2. Préciser vos objectifs et effectuer la cueillette des renseignements;
  3. Analyser votre situation et élaborer des stratégies et des recommandations;
  4. Présenter et remettre un rapport de planification personnalisé;
  5. Convenir d’un processus de suivi continu.

Analyse de votre situation de planification financière

Une entente de service de planification peut porter sur une ou plusieurs des situations suivantes: personnelle et familiale, financière, fiscale, placement, retraite, protection et décès. On parle alors d’un mandat partiel ou modulaire.

Lorsque le mandat porte sur l’ensemble des domaines, il s’agit d’un plan intégré connu aussi sous les vocables: gestion de patrimoine, planification holistique ou « comprehensive planning » en anglais.

Avant de prendre rendez-vous avec un planificateur financier, consultez une liste de questions typiques sur les différentes situations proposées par l’IQPF pour bien commencer votre réflexion sur votre situation financière.

En conclusion : qu’est-ce qui devrait vous préoccuper ?

focus plan financier c equi est important

Quelques faits en vrac dans les média

Janvier 2011: Pénalité de 1 million : Desjardins plaçait ses conseillers financiers en situation de conflit d’intérêts

Avril 2018 : Mackenzie : pénalité de près de 1 M$ pour des dépenses promotionnelles excessives ; en dépensant trop pour les sorties et les cadeaux pour les conseillers en fonds communs de placement.

Août 2017 : Desjardins: 1,5 million en amendes pour des infractions de vente