Qu’il est difficile de parler d’amour et d’argent!

Un Québécois sur cinq est mal à l’aise de parler de finances personnelles avec son conseiller.

Qu’il est difficile d’aimer, nous dit le poète Gille Vigneault! Il est tout aussi difficile sinon plus de parler d’argent même avec son planificateur financier. Quelles qu’en soient les raisons, il faut les respecter. Notre relation à l’argent est codée dans notre ADN financier qui est propre à chacun de nous.

Le tabou des finances personnelles: 70% des mésententes des couples portent sur l’argent

Un Québécois sur cinq est mal à l’aise de parler de finances personnelles avec son conseiller et une personne sur deux se dit mal à l’aise d’en discuter avec des membres de leur entourage, selon une étude menée par CROP pour Raymond Chabot sur les Québécois et les finances personnelles…

Et si l’argent était juste un symptôme d’un malaise plus profond! La plupart des couples ne se sentent pas à l’aise de parler d’argent. Cependant, trouver une façon d’avoir une discussion ouverte et sincère est critique pour la survie du couple.

Si c’est votre cas dites-vous que vous n’êtes pas seul? Un article révèle que la majorité des disputes des ménages ne portent pas sur les tâches ménagères, le ronflement, la préparation des repas ni sur le sexe. En fait, 70 % des mésententes portent sur l’argent.

Voici quelques articles sur le sujet

➡ Amour et Argent : des petits conflits qui sont révélateurs

➡ Découvrez votre relation à l’argent et celle de votre partenaire!

➡ Harmonie conjugale avec «ton, mon et notre» budget

💖Et une lecture incontournable pour tous les couples : «L’amour et l’argent – Guide de survie en 60 questions» par Hélène Belleau et Delphine Lobet

Le temps des fêtes est propice à la réflexion. Voilà un bon moment pour lire ce livre tranquillement et sereinement. Ce n’est toutefois pas un roman. Certaines capsules demandent plusieures lectures et ne sont pas toujours très précises.