Est-ce que ma retraite sera chiche ou agréable?

« Quand on se regarde, on se désole, quand on se compare, on se console ! »
Retraite retour école

Vous connaissez vos revenus retraite. Ne seriez-vous pas encore plus sereins en sachant ce que ces revenus peuvent procurer de façon plus précise ? Plus encore, comment dépenser pour un maximum de plaisir ?

Mais, ça reste confus. Pouvez-vous conserver votre résidence actuelle, changer de voiture, aider votre enfant ou simplement donner cours votre passion de la musique ou la peinture… ou tout autre projet qui vous tient à cœur ?

Les réponses sont proches. Heureusement, Statistique Canada fournit une foule de données  qui permettent d’avoir des points de référence. Tout ce que vous avez à faire de continuer votre lecture.

Alfred et Alphonsine sont réconfortés de savoir qu’avec des revenus retraite bruts de 65 k$, ils sont dans groupe des retraités « Aisé » en vivant au Québec. En moyenne, ce groupe dépense environ 14 k$ pour se loger, 9,1 k$ pour leur transport… Le plus intéressant, ils disposent d’un budget   discrétionnaire de 16 k$ à répartir pour un maximum de plaisir.

Mon budget retraite pour un maximum de plaisir

  • Une stratégie simple et efficace consiste à distinguer les dépenses dites de base (logement, alimentation, transport…) de celles dites discrétionnaires (voyages, divertissements, restaurant…).
  • Une gestion serrée des dépenses de base vous permettra de dégager les montants pour les choses que vous aimez vraiment
  • Les recherches démontrent que dépenser de l’argent pour vos activités signifiantes est ce qui contribue le plus au bonheur.

Ai-je assez d’argent ?

La richesse est une notion relative et personnelle

Nous sommes toujours le riche et le pauvre d’un autre. Notre pouvoir d’achat est relatif.

Notamment au lieu où l’on vit, à notre situation familiale et à nos choix. Ainsi avoir des revenus élevés ne signifie pas être à l’aise et encore moins le bonheur.
Quelques constats :

  1. Les dépenses moyennes totales de ménage au Québec en 2019 sont de 76 k$. Elles sont de 85 % de la moyenne canadienne.
  2. Cette statistique est de 53,2 k$ pour les retraités (groupe de 65 ans+) au Québec.  
  3.  Le cout de la vie dans une grande agglomération comme Montréal ou Toronto est généralement plus élevé que celui de Cap-aux-Os. 

La retraite est à rabais 

Une bonne nouvelle est que vous aurez probablement besoin de beaucoup moins de revenus à la retraite que durant vos 40-50 ans. Bon nombre de dépenses disparaissent ou diminuent : épargne, impôts, cotisations sociales, enfants, hypothèques, assurances…

En revanche, certaines catégories sont appelées à augmenter notamment les divertissements et les couts de santé.

Ceci étant dit, avons-nous oublié quelque chose ? Continuer votre lecture, le meilleur est à venir.

Vos dépenses se comparent-elles à celui d’autres retraités ? 

Statistique Canada et d’autres recherches nous donnent quelques éléments de réponse. Elle permet d’avoir une idée de votre situation. Dans la figure ci-dessous, les dépenses totales incluent aussi tous les impôts et cotisations. 

Source : Statistique Canada — Dépenses moyennes de ménages 2017 ajuster pour l’IPC Québec. Le groupe des retraités (65 +) est un gros groupe hétérogène dont la vie couvre presque 30 ans avec des besoins financiers qui changent dans le temps. David Aston dans son article dans 3 – How much money will you need to retire ajusté pour IPC Québec et un ratio Québec/ Canada de 85 %. Ces ménages ont une résidence libre d’hypothèque et aucune personne à charge.

Alfred et Alphonsine avec un revenu brut de 65 000 $ savent maintenant où ils se situent. Ils sont dans le groupe  « Aisé ». Pour donner une idée :

  • Le couple du groupe « Aisé » peut acheter une petite voiture neuve et peut profiter de voyages à l’étranger dans des hôtels avec 2 ou 3 étoiles.
  • Le couple du groupe « Nanti » peut acheter une nouvelle voiture tous les cinq ans ou avoir deux voitures qu’il remplace tous les huit ans. Il peut aussi profiter des voyages à l’étranger plus luxueux.

Comment les retraités du Québec dépensent-ils ?

  • En % des dépenses totales (65 K$ dans l’exemple) : le logement est de 22 %
  • l’alimentation (resto inclus) de 14,5 %
  • le transport de 13,8 %
  • les impôts de 14,8 %.   

Avons-nous oublié quelque chose ?

Oui, c’est l’inflation. Ce rongeur silencieux va gruger vos revenus s’ils ne sont pas indexés. Sachez que dans 15 ans et une inflation de 2 %, nos heureux retraités auront besoin de 87,2 k$ pour garder le pouvoir d’achat de 65 k$. 

En conclusion

Qu’en pensez-vous ? Partagez votre vécu en commentant cet article ! Au-delà des statistiques, il y a des gens.